Zaffaranu | Le safran corse

Le producteur


Une activité basée sur mes origines

Revenu sur mes terres familiales il y a plus de 10 ans, je suis l'héritier de parcelles agricoles façonnées par mes ancêtres : Charles, mon grand-père, Jérôme et Louis, mes grand-oncles.

Sur ces terrains de montagne à forte pente, leurs efforts ont consisté à terrasser les parcelles pour les rendre exploitables. Des poiriers et pommiers sont plantés, alors que les terrasses, parfois bordées par des pieds de vignes, sont exploitées en maraîchage.

Passionné par l’histoire et la puissance aromatique et symbolique du safran, j'ai choisi en 2010 de produire cette épice et de perpétuer ainsi la vocation agronomique de ces terrains.

Après un long travail de remise en état du foncier (débroussaillage, labour, pose de clôture), les premiers bulbes sont achetés à un producteur labellisé « Nature & Progrès » (gage de qualité et de respect). Ils seront d’abord plantés en pépinière, qui constitue année après année la source de production des bulbes qui sont ensuite destinés aux parcelles dédiées à la production du safran.

Les anciennes terrasses fruitières et potagères deviennent petit à petit une véritable safranière
Aujourd’hui, ma safranière représente environ 1000 m² de plantation, surface qui sera prochainement augmentée.

Ce que je suis

Après des études en gestion de l'environnement et en communication internationale, puis une première expérience professionnelle de 2 ans, j'ai choisi de revenir en Corse pour travailler en tant que consultant dans le domaine de la gestion et de l'aménagement des espaces naturels et ruraux.

Passionné de montagne, je suis parallèlement titulaire du Brevet d’État d'accompagnateur en moyenne montagne, activité que j'exerce depuis 2008.

L'héritage du patrimoine foncier sera le déclencheur de la construction d'un véritable projet de valorisation des terres familiales. Après une formation complète au sein d'une safranière et des essais positifs de plantation, je décide d'entamer un projet d'exploitation agricole pour produire cette épice, adaptée à ce terroir qui est le mien.

Quelques dates clefs :

 
  • 2010 sera l'année de la naissance de ma fille et de la plantation de ma première pépinière de bulbes... Le début de deux belles aventures. J'obtiens la même année mon Baccalauréat professionnel agricole.
 
  • 2012 marque le début de la labellisation "conversion vers l'agriculture biologique".
 
  • 2014 est l'année de l'installation agricole. C'est le début de la structuration, pour produire dans de meilleures conditions et atteindre un volume de production satisfaisant. C'est également l'année du passage à la labellisation "Agriculture Biologique".

Mes valeurs

Au delà de la production, ma démarche d'exploitant est animée par :
 
  • l'attachement à mes terres familiales,
 
  • mon souci de redonner à ces parcelles agricoles toute leur valeur productive,
 
  • le respect du travail réalisé par mes ancêtres,
 
  • mon désir de construire un avenir basé sur mes attaches villageoises,
 
  • ma volonté de produire dans le respect des écosystèmes et des règles de l'agriculture biologique
 
  • mon souhait de participer - à mon niveau - au maintien d'une activité rurale et durable

Dans la presse


Sylvain Martinez-Ciccolini
Il n'y a pas que le pistil qui fait des heureux !
Cozzano à l'entrée de l'automne
Binômes de fleurs
Le plaisir visuel d'une belle récolte
La panier de récolte commence à se remplir...
La safranière au coeur de l'hiver corse
Le produit d'une terre façonnée par les hommes
La haute vallée du Taravo
Le village de Cozzano et la Punta Cappella (2041 m) enneigée
Sylvain Martinez-Ciccolini en récolte
Le travail délicat commence dès la récolte
Sylvain Martinez-Ciccolini dans son activité d'accompagnateur en montagne
Séchage des stigmates des fleurs
Le safran, héritage des hommes et d'une terre